Lobby or not lobby ?

Lobby or not lobby ?ultima modifica: 2013-09-19T14:39:54+00:00da dprb
Reposta per primo quest’articolo

3 pensieri su “Lobby or not lobby ?

  1. Le “culot monstre” que vous évoquez, terme plus fort qu’ “aplomb” ou “insolence” se désigne par le terme “impudence” selon le “Grand Robert”…Et comment dit-on déjà? Ah oui.., “Mazel tov” Hervé!

  2. Faites attention à vous M.RYSSENCes derniers jours, des citoyennes ont été la cible de tweets racistes d’une violence extrême. De tels actes appellent la plus ferme réprobation. Les réseaux sociaux ne peuvent être des lieux d’impunité où se répandent et se banalisent la parole raciste et antisémite et les appels à la violence.La Garde des Sceaux a fait de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme une priorité de son action dès son arrivée au ministère de la Justice.Elle a demandé aux parquets de renforcer la mobilisation pour la mise en œuvre d’une politique pénale dynamique et offensive, dans le sens d’une réponse diligente aux actes racistes, antisémites et xénophobes.Cette action publique résolument volontariste a porté ses fruits et Tweeter a fini par consentir à fournir à la justice les adresses / identifiants des auteurs de tweets à caractère antisémite.Cette coopération doit être permanente pour permettre aux services d’enquête d’identifier rapidement les auteurs et aux juridictions compétentes d’apporter une réponse pénale correspondant à la gravité des faits.Face au développement préoccupant des propos et injures à caractère raciste et antisémite sur internet, les services judiciaires sont actifs pour améliorer la qualité et le taux de réponse pénale.La ministre de la justice est particulièrement vigilante sur le sujet. Elle a engagé, avec les autres ministères concernés, une amélioration de la plateforme PHAROS qui permet à tout citoyen de signaler de tels propos ou actes.Elle a également commandé à l’Ecole nationale de la magistrature des modules de formation pour magistrats, avocats, policiers, gendarmes.Contacts presse – Cabinet de la Garde des Sceaux : 01 44 77 22 02Courrier électronique : secretariat-presse.cab@justice.gouv.frMinistere de la justice

I commenti sono chiusi.